Chambre particulière : comment est-on remboursé

Publié le : 02 mars 20224 mins de lecture

Depuis l’assaut du fameux virus Covid-19, plusieurs sont les personnes en difficulté : émotionnellement, financièrement, etc. Souvent dans des pareilles conditions que l’intervention, les avantages des mutuelles santés, les indications sur la gestion dépense de santé voient leurs essences. Après plusieurs séjours à l’hôpital, le portefeuille devient vide, la finance est épuisée. Puis, nombreux se demandent si la possibilité de remboursement, ne serait-ce que partiel, est réalisable. Cette question demeure, de la part de client, persistante en cas de besoin assez particulier, à savoir la chambre particulière, qui représente possiblement une somme énorme.

Chambre particulière et la prise en charge de remboursement de la mutuelle santé

Le frais de chambre particulière n’est pas remboursé par la sécurité sociale, ni l’assurance maladie. Elle est considérée par la sécurité sociale étant une prestation de confort à l’exemple de l’accès à Internet et traitée par l’assurance maladie à l’égale d’une dépense non prise en charge telle que le dépassement honoraire. À cet égard, le coût de ce dénommé confort peut représenter un montant important.

Par contre, le choix de mutuelle santé de chaque patient peut jouer un rôle non négligeable quant au remboursement de ce type de besoin hospitalier. De ce fait, il est primordial de bien déterminer cette exigence lors de la ratification de contrat couverture de santé.

À lire en complément : Mutuelle étudiante : comment choisir ?

Pourquoi faire le choix d’une chambre particulière ?

Plusieurs sont les raisons déterminant les patients à faire le choix d’une chambre particulière. Comme son nom l’indique, une chambre particulière est synonyme d’intimité. Il va de soi de penser qu’avoir une chambre pour soi rapporte multiples avantages : la tranquillité au voisin d’un patient de chambre. Sans compter l’intimité lors de la visite et soin médical.

Partager une chambre avec d’autre malade à l’hôpital présente plusieurs risques. Notamment la défaite psychologique en cas de malheur qui survient les autres voisins de chambre. À titre d’exemple : si le voisin de chambre vient de mourir de la même maladie que le patient. Chez ce dernier, cela peut impacter négativement, psychologiquement.

À lire en complément : Comment bénéficier d’une complémentaire santé ?

Quelques recommandations essentielles

Si le séjour à l’hôpital est programmé : opération chirurgicale, raisons relatives à la maternité… Poser une demande de chambre particulière en avance est vivement recommandé.

Le refus de demande et de remboursement peuvent subsister en cas de retard. Il est donc préférable, si possible, de poser en avance la demande et le remboursement en termes de coût de celle-ci.

Bien effectuer intelligemment le choix de couverture de santé et la comparaison des offres de contrat mutuelle représentent également une tâche à prendre au sérieux.

Plan du site